Le monde a-t-il un sens ? JM PELT - P. RABBHI

Publié le par N. MICHEAU

Le monde a-t-il un sens ? JM PELT - P. RABBHI

Toutes les cultures du monde se sont interrogées sur la question du « sens ». Dans notre société en perte de repères, la science, nous dit Jean-Marie Pelt, permet, en explorant le réel du big bang jusqu’à l’homme, d’apporter des éléments de réponse à cette question.

En effet, d’un bout à l’autre de la longue histoire de l’univers, l’évolution conduit des éléments simples à s’associer pour former des entités plus complexes, faisant émerger de nouvelles propriétés C’est ce qu’il appelle le « principe d’associativité ». Par de multiples exemples puisés dans la nature, Jean-Marie Pelt met en lumière le fait que la vie doit davantage à l’alliance qu’à la rivalité.

Pierre Rabhi défend avec lui ce principe en « intendant et serviteur de la Terre nourricière », comme il se définit lui-même. Pour lui, il appartient désormais aux hommes de poursuivre ce processus en privilégiant la coopération au détriment de la compétition, source de tensions et de conflits.

Jean-Marie Pelt et Pierre Rabhi, amis de longue date, mettent ici en commun, par-delà les désespérances de notre temps, une vision qui se veut optimiste mais qui exige, à leurs yeux, pour aboutir à un monde plus juste et fraternel, une authentique et massive « insurrection des consciences ».

DISPONIBLE AU CDI

Le deuxième sexe - Simone de Beauvoir

Publié le par N. MICHEAU

Le deuxième sexe - Simone de Beauvoir

«Nous commencerons par discuter les points de vue pris sur la femme par la biologie, la psychanalyse, le matérialisme historique. Nous essaierons de montrer ensuite positivement comment la "réalité féminine" s'est constituée, pourquoi la femme a été définie comme l'Autre et quelles en ont été les conséquences du point de vue des hommes. Alors nous décrirons du point de vue des femmes le monde tel qu'il leur est proposé ; et nous pourrons comprendre à quelles difficultés elles se heurtent au moment où, essayant de s'évader de la sphère qui leur a été jusqu'à présent assignée, elles prétendent participer au mitsein humain.»

Simone de Beauvoir.

DISPONIBLE AU CDI

Images économiques du Monde 2016

Publié le par N. MICHEAU

Images économiques du Monde 2016

Synthèse géographique des données économiques et géopolitiques qui fournit des statistiques à jour sur les entreprises, les hommes, les aires régionales et les différents pays. Le dossier 2016 interroge trois crises liées à la géoéconomie, aux systèmes hégémoniques et à la gouvernance mondiale.

7 zooms thématiques : Population – Inégalités – Villes – Mobilités – Éducation – Santé – Environnement
L’actualité géoéconomique en 6 secteurs : Entreprises – Industries – Échanges – Finances – Agriculture – Ressources
Le monde en 160 fiches pays 7 introductions régionales
8 métropoles décryptées : Chongqing – Denver – Monrovia – Rio de Janeiro – Sébastopol – Taipei – Toulouse – Tripoli (Liban)

DISPONIBLE AU CDI

Le Banquet - Platon

Publié le par N. MICHEAU

Le Banquet - Platon

Le Banquet se situe comme dialogue intermédiaire (entre les dialogues «socratiques» et les grands textes pédagogiques) non seulement dans sa forme, mais dans son contenu. De même que le Phédon, il indique qu'à côté de la formation proprement intellectuelle, il y a une initiation fondée sur des expériences privilégiées : le sentiment de la mort, le sentiment de l'amour. Ce que la philosophie montre alors, c'est qu'il faut savoir interpréter ce donné affectif ; Éros, fils de Pauvreté et d'Expédient, est, de la sorte, comme la réplique sensible du désir de Sagesse-Savoir : il est philosophe.

DISPONIBLE AU CDI

Salon de l'Enseignement Supérieur Français 2016 à Abidjan

Publié le par N. MICHEAU

Salon de l'Enseignement Supérieur Français 2016 à Abidjan

Du jeudi 6 au samedi 8 octobre 2016 s'est tenue à Abidjan la première édition du Salon de l’Enseignement Supérieur Français (SESF) organisée par l’agence Campus France et l’Ambassade de France en Côte d’Ivoire.

Nos élèves y ont tout naturellement participé et ont pu, à cette occasion, parcourir les nombreux stands des écoles ou universités représentées : Toulouse Business School, Sup Agro Montpellier, IPAG, Blaise Pascal, Sciences Po Bordeaux, Sup de Co la Rochelle, etc.....

En échangeant avec les responsables et avec les représentants de Campus France, ils ont pu peaufiner leurs voeux d'orientation post-bac et se projeter dans leur future vie d'étudiant.

Le couteau brûlant - Hamitraoré

Publié le par N. MICHEAU

Le couteau brûlant - Hamitraoré

Hamitraoré nous plonge dans l’univers d’une jeune lycéenne victime de l’excision. A la faveur d’un devoir de classe portant sur ce thème, Safiatou, le personnage principal du livre, se retrouve à son corps défendant, aux prises avec son passé. Dans un flash-back, le narrateur nous fait vivre cet épisode douloureux de sa vie où elle a fait connaissance avec « Le couteau brûlant« . Loin de la ville, dans un village piégé par la tradition, elle va être victime de l’excision. Elle rédige le devoir, au risque de revivre ce passé douloureux et de se dévoiler comme une « amputée ». Hamitraoré fait donc découvrir à travers l’histoire de cette jeune lycéenne, l’ampleur du drame de l’excision.

Extrait : « Nan Safi, tu sais que depuis des générations, toute jeune fille digne de ce nom doit se faire exciser. Tant que tu n’es pas excisée, tu ne peux pas t’intégrer dans la communauté. Tu seras l’objet de railleries de la part de tes camarades. Et le plus grave, c’est qu’aucun homme ne te demandera en mariage. Au-delà de ta personne, c’est la famille qui sera honorée le jour de ta sortie… pense aussi à moi, je n’oserai plus regarder les gens du village en face si tu persistes dans ton refus. On m’écartera de toutes les décisions concernant le village. Je t’en supplie, ne jette pas la honte et l’humiliation sur notre famille ».

Disponible au CDI

Le sursis - Jean-Paul SARTRE

Publié le par N. MICHEAU

Le sursis - Jean-Paul SARTRE

«L'avion s'était posé. Daladier sortit péniblement de la carlingue et mit le pied sur l'échelle ; il était blême. Il y eut une clameur énorme et les gens se mirent à courir, crevant le cordon de police, emportant les barrières... Ils criaient "Vive la France ! Vive l'Angleterre ! Vive la Paix !", ils portaient des drapeaux et des bouquets. Daladier s'était arrêté sur le premier échelon : il les regardait avec stupeur. Il se tourna vers Léger et dit entre ses dents :
- Les cons !»

DISPONIBLE AU CDI

l'âge de raison - Jean-Paul SARTRE

Publié le par N. MICHEAU

l'âge de raison - Jean-Paul SARTRE

«Ivich regardait à ses pieds d'un air fermé.
- Il doit m'arriver quelque chose.
- Je sais, dit Mathieu, votre ligne de vie est brisée. Mais vous m'avez dit que vous n'y croyiez pas vraiment.
- Non, je n'y crois pas vraiment... Et puis il y a aussi que je ne peux pas imaginer mon avenir. Il est barré.
Elle se tut et Mathieu la regarda en silence. Sans avenir... Tout à coup il eut un mauvais goût dans la bouche et il sut qu'il tenait à Ivich de toutes ses forces. C'était vrai qu'elle n'avait pas d'avenir : Ivich à trente ans, Ivich à quarante ans, ça n'avait pas de sens. Il pensa : "Elle n'est pas viable."»

DISPONIBLE AU CDI

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>